Créer un revêtement protecteur sur les surfaces exposées à de fortes températures

Créer un revêtement protecteur sur les surfaces exposées à de fortes températures

Les températures élevées engendrent toujours l’apparition de la rouille pouvant entraîner une forte dégradation de la structure. Heureusement, la peinture haute température est l’une des meilleures façons de remédier à ce problème. Quel type de peinture faut-il alors choisir et quelle est la meilleure façon de l’utiliser ?

Peinture haute température : c’est quoi au juste ?

La peinture haute température a la propriété de résister à de très hautes températures et servir de protection constante aux surfaces exposées à des chaleurs.

Les couleurs standards disponibles en bombe aérosol de 400ml sont :

  • gris-argent, gris anthracite et gris métallisé
  • noir brillant, noir satiné et noir mat
  • blanc brillant et blanc mat.

Vous pouvez également trouver d’autres coloris comme le rouge, l’orange ou même fluo.

Les peintures résistantes à la chaleur offrent une excellente protection anticorrosion et une très haute résistance à l’humidité. Elles préservent les pièces métalliques contre les hydrocarbures et les produits chimiques.

Il est cependant très important de préciser que la peinture haute température ne dispose pas de propriétés ignifuges. Evitez donc de la mettre en contact direct avec les flammes.

Les atouts de la peinture haute température

En plus de sa fonction esthétique, la peinture haute température comme ici sert avant tout de protection. Elle est aussi un antirouille et une anticorrosion efficace.

La peinture supportant les fortes températures se présente souvent sous forme de peinture aérosol (spray). Elle offre un très haut pouvoir couvrant et d’un temps de séchage rapide. L’application de la peinture haute température est très facile. Elle ne nécessite pas de techniques particulières ni d’outillage spécifique comme un pinceau ou un rouleau. Il suffit de procéder à une pulvérisation régulière pour obtenir un résultat satisfaisant. Généralement, les bombes de peinture haute température ne nécessitent pas d’apprêt, ni de sous-couche de peinture.

Toutefois, comme tous travaux de peinture, la surface à peindre doit être préparée. Un ponçage avec du papier de verre ou des abrasifs est toujours nécessaire. Si des plaques de rouille persistent, l’utilisation d’une brosse métallique s’avère parfois efficace. Et pour un dégraissage de la surface le xylène ou l’acétone sont souvent utiles. Le nettoyage de toutes les surfaces à peindre permet une bonne tenue des peintures appliquées.

Utilisation de la peinture haute température

Les peintures thermiques sont classées en fonction de leur résistance à la chaleur.

Dans la première catégorie se trouve les peintures formulées pour résister à des températures allant jusqu’à 400°C. C’est une peinture acrylique à base de silicone ou d’époxy. Mate ou brillante, elle convient pour des travaux de peinture en intérieur et extérieur. Elle est surtout utilisée pour peindre un radiateur ou pour repeindre les jantes et le pot d’échappement.

Puis, il y a la catégorie de peinture très résistante à une chaleur supérieure à 600°C. Elle est disponible dans une large gamme de finitions. Pour plus d’effet, il faut l’appliquer en plusieurs couches fines. Elle est utilisée pour les :

  • pots et collecteurs d’échappement
  • barbecue ou meuble de cuisine
  • fours
  • cylindres et tuyauteries
  • blocs-moteurs de motos, scooter ou auto.

Elle résiste parfaitement aux intempéries.

Une autre peinture est réservée pour les sources de chaleur très importantes, comme l’insert ou les foyers des cheminées. Pour les chaudières ou poêles, utilisez une bombe de peinture pouvant résister à une chaleur allant jusqu’à 900°C. C’est une peinture polyuréthane à bi-composant, c’est-à-dire avec base et durcisseur.

Le type de peinture pouvant supporter jusqu’à 1100°C est applicable sur tous supports : alu, zinc, fonte et autres surfaces métalliques. C’est une peinture céramique.

Si vous devez faire une retouche peinture haute température, il faut laisser sécher pour environ une heure, puis chauffer. Laissez de nouveau pendant deux heures avant d’appliquer la couche de retouche puis la peinture de finition en monocouche. Et enfin, procédez toujours à la mise en peinture à température ambiante et hors poussière. Le support doit être propre et non chauffé.

Ron Le Rebel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *